Semaine du Son

Le Conseil d’État confirme le nouveau décret qui limite le niveau sonore, dans tous les lieux qui amplifient le Son. Il a privilégié « Audition du Public » et « Santé des Riverains ».

Inspiré par un rapport publié en 2013, par le Haut-Conseil de la Santé Publique, il prend un certain nombre de mesures. Ce nouveau décret a été adopté le 7 août 2017 et est en vigueur depuis le 1er octobre 2018.

Fort de son expérience depuis 2009, DicoLSF propose des séances Ciné-Débats afin de présenter cette nouvelle règlementation qui entre en scène pour 2019. Elle s’appuie sur un film retraçant l’histoire de l’amplification de la musique de 1969 à 2019.

Quels sont les lieux concernés par ce nouveau décret  ?

Suite au Colloque Nationale du 5 décembre 2018 organisé par le CIDB, à Rennes, tous les lieux qui amplifient le son, sont soumis à cette nouvelle législation. Il s’agit des salles de concert, des festivals, des discothèques, des café-concerts, des 14 juillet, de la fête de la musique mais aussi les salles de cinéma, les foires, les bals de mariage, les tremplins musicaux, les concerts à la télévision, les 1er de l’an, les compétitions de moto ou de voiture, les kermesses ou les spectacles pour enfants.

La liste est longue et il est vivement conseillé de se renseigner dès que l’on utilise un système d’amplification du son, à des niveaux sonores élevés.

Dans les articles du nouveau décret, ils indiquent les obligations auxquelles doivent se soumettre les organisateurs ou les responsables délivrant une autorisation à la manifestation. Il existe six règles à respecter mais elles ne s’appliquent pas dans tous les lieux.

Limitations pour un spectacle en faveur des enfants de -6 ans  ?

Afficheur 94dBA et 104dBC
Afficheur 102dBA et 118dBC

DicoLSF participe à la Semaine du Son

L’association est en capacité d’affirmer que la plupart des organisateurs de Concerts ou de Festivals, qui l’ont sollicitée, sont respectueux à l’égard des seuils limitant l’amplification du Son. Elle dispose d’une application lui permettant d’évaluer les volumes sonores avec des analyseurs acoustiques. Elle dispose d’un stand de Prévention des Risques Auditifs et a les capacités pour former des bénévoles.

Cependant, ce nouveau décret change l’échelle du Bruit avec le seuil de risque à 80 décibels pondéré A sur 8 heures. Il définit les zones de repos auditif ou définit l’aménagement des temps de repos auditif sans son amplifié. La problématique majeur que DicoLSF a constaté réside dans la gestion des basses fréquences en décibels pondéré C.

Dès que les lieux sont en capacité d’un accueil de 300 personnes ou plus, y compris toutes les discothèques, le nouveau décret impose l’enregistrement des données, l’information au public, l’affichage des valeurs à toutes les régies son et la distribution gratuites de protections auditives… L’association est à la disposition des organisateurs pour échanger, débattre avec le film retraçant l’épopée de la musique Pop Rock Metal…

5/5

Soutenir la démarche de l’association pour favoriser les projets de 2019, il lui manque 8000€ pour adapter son matériel de mesure des volumes sonores :

Exemple d’un rapport de DicoLSF
avec l’application AWA

Bouchons d'oreille GRATUITS

Stand de DicolSF avec deux Barnums 3×3

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.